Blog

Que doit-on faire de la boite aux lettres électronique d'un ancien employé ?

Récemment, l'APD a condamné une entreprise à une amende de 15 000 euros parce qu'elle a continué à utiliser la boîte aux lettres électronique d'un ancien employé (PDG) après sa démission.

 

Le 29 septembre 2020, l'APD a décidé qu'une entreprise n'est pas autorisée à conserver la boite aux lettres électronique d'un ancien PDG pendant plus de deux ans et demi après sa démission et à transmettre les courriels entrants à un employé actuel de l'entreprise. L'APD a imposé une amende de 15 000 euros à la société.

Une sanction lourde pour une pratique de marché qui, à notre avis, se produit dans de nombreuses entreprises.  C'est pourquoi nous avons demandé à notre partenaire AFFLUO, qui est spécialisé dans ce domaine, de nous fournir une explication approfondie.  Heureusement, les questions et les arguments de l'APD sont moins noirs et blancs.  La note d'avis que nous avons reçue en retour est ce fascinant whitepaper que nous sommes heureux de partager avec vous, tout à fait gratuitement.

Pourquoi devriez-vous lire ce whitepaper ?

  • Il est rédigé de manière très lisible, même pour les non-juristes.
  • Votre entreprise doit également faire face à ces problèmes et une conduite incorrecte peut coûter très cher
  • Vous pouvez le télécharger gratuitement :-) 

 

Cliquez ici pour télécharger le whitepaper

 

 

TIP / SUGGESTION

1] La problématique ci-dessus montre qu'un cyber-incident n'est pas seulement un défi informatique, mais que l'assistance juridique est également essentielle.  Chez CyberContract, nous proposons l'extension de l`assistance juridique dans toutes nos formules d'assurance cyber et chaque cyberincident signalé est également examiné par notre partenaire juridique AFFLUO. Pour que vous soyez correctement et rapidement informé des obligations légales et des procédures à suivre.

2] Lisez notre whitepaper de mars 2020 sur un arrêt remarquable de la Cour d'appel de Paris : un cyber-incident n'est pas toujours un cas de force majeure !

3] Lisez aussi notre blog du 29 septembre 2020 sur le cas d'un homme de 42 ans de Nijlen (Belgique) qui n'a pas pu accepter sa démissiont et a coupé le réseau de son ancien employeur.  Nous faisons un zoom sur ce cas concret et expliquons comment nos formules de cyberassurance permettraient d'obtenir une couverture et une intervention.

Suivez-nous

linkedin facebook twitter email

Contactez-nous

Avez-vous des questions concernant votre contrat, votre facture ou souhaitez-vous des informations sur nos produits et services? Nous vous invitons à compléter notre formulaire de contact personnel.

Contactez-nous

Offre

Si vous êtes intéressé à une assurance contre les cyber-risques, vous pouvez demander une offre ici. Vous devez fournir seulement des informations de base.

Calculez maintenant